EIMT régulière : employeurs, soignez votre affichage de poste !

Comment afficher correctement une offre d’emploi dans le cadre d’une demande d’Étude d’Impact sur le Marché du Travail (EIMT) ? La question est d’importance car un mauvais affichage est une source fréquente de refus des EIMT.

Bien qu’il existe de nombreuses exemptions, l’obtention d’une EIMT via le Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET) demeure l’une des voies d’accès les plus courantes à l’émission d’un permis de travail au Canada.

Le PTET permet aux employeurs d’embaucher des travailleurs étrangers afin de remédier aux pénuries temporaires de main d’œuvre et de compétences, selon la définition même d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC).

L’employeur devra donc obtenir des autorités un avis démontrant que cette embauche n’aura pas d’impact négatif pour le marché de l’emploi au Canada. L’employeur doit demander cet avis dans le cadre d’une Étude d’impact sur le marché du travail (EIMT). Une EIMT favorable confirme ainsi que le travailleur étranger comblera un besoin en main d’œuvre et qu’aucun Canadien qualifié n’est disponible pour occuper l’emploi, précise IRCC.

Sauf dans les cas spécifiques où il en est dispensé, généralement l’employeur devra s’assurer d’avoir affiché publiquement le poste offert à un étranger dans un cadre bien défini, et ce afin de donner l’opportunité à des travailleurs canadiens de postuler.

À cet égard, il est commun que l’employeur soit requis de modifier un affichage qui ne rencontre pas l’ensemble des critères prévus, voir même de complètement recommencer le processus, ce qui retarde considérablement l’obtention d’un avis.

S’assurer de la conformité de l’affichage

Les règles de bases à respecter au Québec sont les suivantes :

  • Affichage du poste pendant une durée continue de minimum 30 jours, via au moins trois méthodes, dont obligatoirement le moteur de recherche d’Emploi-Québec ainsi qu’au moins une autre méthode considérée comme ayant une portée nationale ;
  •  L’ensemble des conditions du poste doivent être clairement affichées (nom de l’employeur, lieu du poste de travail, titre du poste, tâches de travail, salaire et autres conditions, exigences du poste, formation académique, expérience, etc.) ainsi que fournir les coordonnées requises afin de postuler ;

Les pièges à éviter

  • Utiliser les mauvais moteurs de recherche.

A titre d’exemple, dans votre domaine des TI, pour un emploi au Québec, vous pourriez utiliser procéder avec Espresso-jobs, Emploi Québec et Workopolis.

  • L’affichage copycat ou le selfserving evidence

Vous avez repéré un candidat étranger parfait pour devenir directeur de la production, vous reproduisez son CV tel quel dans votre affichage. Vous voyez qu’il a complété un premier diplôme en psychologie de l’enfance, vous exigez cette compétence dans votre annonce. Sérieusement…se diront les autorités.

  • Ne pas indiquer qui est l’employeur réel en cas d’embauche via une société de recrutement
  • Offrir un salaire plus bas que le salaire médian de la profession
  • Ne pas indiquer le salaire ou omettre certaines conditions d’emploi

Partager la page

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Contactez-nous

1598,1509,1576,1584,1572,1580,1583,1509,1533,1509,1585,1584,1580,1578,1585,1586,1585,1539,1580,1584,1584,1576,1591,1580,1590,1521,1574,1586,1584,1509,1519,1509,1590,1592,1573,1581,1576,1574,1591,1509,1533,1509,1542,1586,1585,1591,1572,1574,1591,1507,1545,1586,1589,1584,1509,1600

Copyright 2017 © All Rights Reserved Immetis Services juridiques inc.