Fil d'actualité en matière d'immigration

 

Suivez le blog d'Immétis pour être informé.e des dernières actualités en matière d'immigration au Québec et au Canada.

Immigration : comment le Québec peut-il bénéficier du tirage record de l’Entrée Express ?

Me Natacha MIGNON - 02/16/2021

Après un tirage d’immigrants record sous le programme de l’Entrée express, quels sont les atouts du Québec pour retenir ou attirer des travailleurs qualifiés ?

Samedi 13 février 2021, le Canada a invité 27 332 candidats à l’immigration à présenter une demande de résidence permanente. Ce tirage est exceptionnel à deux titres : le nombre d’invitations est environ 6 fois supérieur aux éditions précédentes et le nombre de points nécessaires pour se qualifier a atteint le seuil 75 points, quand il en fallait auparavant près de 450 pour être sélectionné.e.


Qui sont les candidats invités ?

Les candidats invités sont des personnes ayant cumulé au moins un an à titre de travailleur qualifié au Canada, c’est-à-dire à un ou plusieurs postes de niveau A, B ou 0. Tous étaient inscrits dans le bassin des candidats du programme de l’Entrée express, lequel mène à la résidence permanente partout au Canada, sauf au Québec, sur présentation d’une demande dans les 90 jours de la réception d’une invitation.

À 75 points, les critères de l’âge, la connaissance des langues anglaise et française ou des diplômes perdent en importance.La chance est donnée à des candidats qui avaient de très faibles chances d’être retenus auparavant. À la suite de ce tirage, les autorités ont émis un communiqué mettant en exergue les besoins en immigration du Canada et la préférence, dans le contexte actuel de fermeture des frontières, pour les candidats déjà sur place.

Résidents permanents : attractivité des grands pôles au Québec

Le Québec ne peut que bénéficier d’un nombre croissant d’immigrants permanents au pays.

Le programme d’Entrée express vise certes les immigrants ayant une intention initiale réelle, tangible et justifiable de s’installer dans une province anglophone ou bilingue. Toutefois, une fois résident permanent, à condition que cela ne remette pas en cause l’intention initiale, tout individu sera libre au cours de sa vie de s’installer partout au Canada, donc au Québec.

Et c’est là que l’attractivité des grands pôles comme Montréal entre en jeu, puisque les secteurs de pointe tels que l’Intelligence artificielle, l’aérospatial, les Jeux vidéo et effets visuels, les Sciences de la vie et technologie de la santé sont à même d’attirer un grand nombre d’immigrants très qualifiés au Québec, la province leur offrant dynamisme économique et belle qualité de vie.

Pour les immigrants qui n’auraient pas d’intention initiale de s’installer ailleurs qu’au Québec : la voie pour la résidence permanente sera plus longue que par le système de l’Entrée express, mais elle est bel et bien ouverte. Ces futurs immigrants demeureront donc plus longtemps en permis de travail, mais fort heureusement, avec le soutien d’un employeur, ils pourront demeurer travailleurs au Québec.

Québec : tirer le meilleur parti d’Arrima

L’accès classique à la résidence permanente pour les travailleurs qualifiés de la province, ayant une bonne connaissance du français oral, est de passer par le Programme de l’Expérience Québécoise (PEQ), après 24 mois à un poste qualifié.

Beaucoup d’immigrants attendent d’être admissibles à ce programme, délaissant peut-être trop vite la voie de sélection par le Programme régulier des travailleurs qualifiés (PRTQ) via Arrima.

Or, il présente plusieurs avantages, notamment de pouvoir soumettre sa déclaration d’intérêt sans avoir à attendre une année d’emploi au Québec. Ensuite, en fonction du domaine de formation, des points supplémentaires conséquents sont attribués aux futurs immigrants. Parmi ces nombreux domaines, figurent le génie informatique, le génie aérospatial, l’énergie ou le génie civil. Le soutien d’un employeur, via le processus de l’offre d’emploi validée, va également être un critère majeur de sélection.

Le nombre des sélections lors des rondes d’invitation sous Arrima, bien que moins élevées qu’à l’échelle canadienne, sont toutefois régulières et peuvent réserver de bonnes surprises aux entreprises québécoises, et à leurs talents étrangers sous permis de travail, qui regarderaient ce programme de plus près.


À titre de conclusion, rappelons que le Canada s’est fixé des objectifs importants d’immigration pour 2021 – 2023, avec l’ambition d’accueillir 401 000 résidents permanents en 2021.


Le présent article porte sur une actualité récente, susceptible d’évoluer à tout moment. Sa dernière mise à jour date du 16 février 2021.

Le présent article contient de l'information générale en matière d'immigration, vise à en vulgariser les termes et ne constitue en aucun cas un avis juridique. Pour obtenir un avis juridique complet, contactez nos professionnels.

Partagez l'article sur vos réseaux sociaux

Copyright 2020 © Tous droits réservés Immetis Services Juridiques inc.