Actualités en immigration au Canada

Suivez le blog d'Immétis pour être informé des dernières actualités en matière d'immigration au Québec et au Canada

Entrée Express, Franco-Express ! Immigrer au Canada en 6 mois


Immigrer en 6 mois au Canada : est-ce réellement possible ? Bon nombre de candidats à l’immigration ne saisissent pas cette opportunité, faute de connaitre les différentes options qui s’offrent à eux. Me Natacha Mignon, avocate associée chez Immétis, démêle le vrai du faux.


Comme le Québec, les autres provinces canadiennes disposent d’un système de sélection de leurs immigrants permanents. Si la Belle Province exploite la plateforme Arrima, le reste du Canada utilise le système de l’Entrée Express.

Bien qu’il existe plusieurs catégories sous le programme de l’Entrée express, celle des travailleurs qualifiés s’adresse précisément aux personnes souhaitant immigrer au Canada depuis l’étranger.

« L’Entrée express est peut-être la voie d’accès à la résidence permanente la plus méconnue des Français. Et pourtant, ce système de sélection fait la part belle aux francophones souhaiter s’établir au Canada. »

Me Natacha Mignon, Avocate Associée, Immétis

Programme illustrant par excellence le concept d’immigration choisie, les candidats se voient attribuer des points, sur une base objective, en fonction d’un certain nombre de critères, tels que leur formation académique, leur maîtrise du français et de l’anglais ou encore leur expérience professionnelle.

À intervalles réguliers, les autorités fédérales invitent les candidats présentant le plus grand nombre de points du bassin à soumettre une demande de résidence permanente. Une fois l’invitation acceptée, ces candidats disposent de 60 jours pour déposer leur demande de résidence permanente, laquelle sera traitée dans un délai de 6 mois !

« En incluant la phase préparatoire à l’inscription dans les bassins, laquelle comprend les tests de langue et la reconnaissance des diplômes, un candidat à l’étranger, ayant un score admissible, peut raisonnablement espérer devenir résident permanent du Canada en un an. »

Me Natacha Mignon, Avocate Associée, Immétis

Mais prenons des exemples concrets.

  • Marie a 37 ans et est belge ;
  • Elle est célibataire ;
  • Le Français est sa langue maternelle ;
  • Marie a un bon niveau d’anglais ;
  • Elle est titulaire d’une maîtrise en psychologie ;
  • Marie a exercé 5 ans la profession d’assistante administrative ;
  • Actuellement, elle n’a pas d’offre d’emploi au Canada.

Cette candidate totalise potentiellement 485 points, soit un score lui assurant de recevoir une invitation à présenter une demande de résidence permanente ! En effet, la moyenne observée ces derniers mois est de 470 points.

Autre exemple, cette fois-ci avec un candidat ayant trouvé un emploi au Canada et disposant ainsi d’une offre d’emploi.

  • Omar est âgé de 32 ans, de nationalité marocaine ;
  • Il est marié, son épouse est âgée de 30 ans ;
  • Tous deux ont un très bon niveau de français ;
  • Omar a un bon niveau d’anglais du fait de ses études à l’étranger, et son épouse est bilingue grâce à son enfance passée en Angleterre ;
  • Monsieur est titulaire d’un baccalauréat en informatique, et Madame d’une maîtrise en économie ;
  • Ils disposent tous deux de plus de 5 ans d’expérience à un poste qualifié ;
  • Enfin, Omar s’est vu offrir un emploi en Colombie-Britannique.

À eux deux, ce couple totalise potentiellement 516 points, soit là encore, un score leur assurant de recevoir une invitation à présenter une demande de résidence permanente !


Résidence permanente : 3 ans au Québec vs 1 an ailleurs au Canada

Le délai d’accès à la résidence permanente dans une province anglophone est donc franchement raccourci par rapport aux délais actuels pour obtenir, depuis l’étranger, le même statut au Québec en tant que travailleur qualifié.

Si le traitement annoncé par le Ministère Immigration, Francisation et Intégration Québec sous Arrima est également de 6 mois, force est de constater qu’actuellement les invitations envoyées sous cette plateforme ont concerné des personnes ayant déjà eu un statut au Québec ou ayant reçu le soutien d’un employeur. Les statistiques peuvent être consultées ici.

Et immigrer au Québec via l’Entrée express ?

La tentation existe chez de nombreux candidats… La pratique est à déconseiller formellement, car elle relève de la fausse déclaration. Les candidats sélectionnent en effet la province dans laquelle ils souhaitent immigrer. Ce choix doit être sincère et respecté. L’Entrée express s’adresse donc aux candidats souhaitant s’installer au Canada, dans une province autre que le Québec.

Ils devront s’y établir, même si au cours des années suivantes chacun est libre de déménager partout au Canada.

Face à la diversité du Canada, la beauté des différentes provinces, la perspective d’éduquer ses enfants en anglais, et les opportunités pour les francophones, nul doute que la voie de l’Entrée express devrait être désormais regardée de près par les francophones candidats à l’immigration.


L’entrée express en 6 étapes :

  1. Démarches préalables : tests de langues et diplômes
  2. Inscription dans le bassin
  3. Invitation à présenter une demande
  4. Soumission du dossier
  5. Traitement du dossier
  6. Décision !

Évaluez vos options sans attendre !

Pour vous évaluer vos options de résidence permanente, Immétis est heureux de vous offrir une pré-évaluation gratuite, accessible en cliquant ici.


Le présent article vise à fournir de l’information générale en matière d’immigration, et ne peut être en aucun cas considéré comme un conseil juridique. Pour obtenir un avis juridique complet, contactez nos professionnels.


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :

Partagez l'article sur vos réseaux sociaux

Copyright 2017 © All Rights Reserved Immetis Services Juridiques inc.