Fil d'actualité en matière d'immigration

 

Suivez le blog d'Immétis pour être informé.e des dernières actualités en matière d'immigration au Québec et au Canada.

Immigration francophone et Ontario : vivre en français au Canada

Marc-André RANGER - 12/02/2020

L’Ontario, avec sa population de plus de 14,5 millions d’habitants, est de loin la province la plus peuplée du Canada.

La province est de plus en plus populaire auprès des immigrants francophones, notamment grâce au Programme de l’Entrée express, via lequel le candidat francophone pourra obtenir sa résidence permanente en un temps record ! Les délais de traitement sont généralement de moins de six mois.


Le français en Ontario

Les Franco-Ontariens représentent, en nombre absolu, la plus grande communauté de francophones du Canada, après celle du Québec. Elle forme la plus grande minorité linguistique en Ontario.

Presque un francophone sur trois originaire d’un autre pays est installé à Toronto (32,7 %) ou à Ottawa (30,3 %) selon les statistiques du gouvernement de l’Ontario.

Afin de guider les immigrants francophones intéressés par cette province, nous nous sommes penchés sur 3 grandes régions de francophones.

La grande région d’Ottawa

Population

Ottawa est bien entendu la capitale du Canada. Sa région métropolitaine compte 1,3 millions d’habitants. Située juste à côté du Québec (ville de Gatineau), la ville compte sur un important bassin de francophones, qui représente environ le quart de sa population.

Éducation

La ville d’Ottawa peut compter sur deux établissements de niveau post-secondaire de grande qualité, à savoir l’Université d’Ottawa et la Cité Collégiale. De plus, juste de l’autre côté de la rivière, à quelques minutes d’Ottawa, du côté du Québec, l’Université du Québec en Outaouais et le Cégep de l’Outaouais offrent également des programmes collégiaux et universitaires en français.

Les enfants mineurs ne sont pas en reste, la ville ayant un grand réseau d’écoles francophones partout sur son territoire. Le Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario (CEPEO) dessert près de 17 000 élèves francophones et compte 43 écoles élémentaires, secondaires et pour adultes, de langue française.

Enfin, le Conseil scolaire de district catholique de l’Est ontarien gère 32 écoles primaires et secondaires sur son territoire.

Économie

En termes d’emplois, Ottawa n’a pas à rougir de ses rivales ontariennes. Pour bien des canadiens, Ottawa signifie de travailler pour le gouvernement. Pourtant, le secteur de la haute technologie représente environ un cinquième de l’économie de la ville, soit l’équivalent des emplois au gouvernement. 

L’industrie touristique est également très forte, du fait que la capitale canadienne abrite de nombreux musées et institutions fédérales importantes.

La grande région de Toronto

Population

La ville de Toronto est la quatrième ville la plus peuplée en Amérique du Nord. La grande région de Toronto compte plus de 7 millions d’habitants en 2020. La métropole est l’une des plus cosmopolites au monde, avec plus de 50 % de ses résidents qui appartiennent à un groupe de minorités visibles.

Éducation

Là encore, les francophones ne sont pas en reste à Toronto.

Au niveau universitaire, l’Ontario pourra compter sous peu sur la nouvelle Université de l’Ontario français, qui accueillera sa première cohorte d’étudiantes et d’étudiants à l’automne 2021. De plus, le Collège Glendon, affilié à l’Université York, offre depuis de nombreuses années plusieurs programmes universitaires de premier cycle.

Toronto possède également une antenne de la Cité Collégiale, laquelle offre des programmes techniques et professionnels. De plus, le Collège Boréal offre la possibilité d’une immersion dans un milieu anglophone, tout en étudiant en français !

Quant aux enfants d’âge mineur, avec plus de 13 000 élèves et 56 écoles élémentaires et secondaires, le Conseil scolaire Viamonde offre tous les programmes de la maternelle à la 12e année.

Économie

Toronto est le centre financier du Canada et le moteur économique du pays. La ville loge notamment la bourse de Toronto ainsi que le siège social de la majorité des plus grandes banques du pays. Toronto est également un important centre de recherche médicale et scientifique, mais aussi un hub de haute technologie.

Parlant de haute technologie, Toronto est le marché dont la croissance est la plus rapide en Amérique du Nord. La ville est souvent citée comme la « Silicon Valley du nord ». De nombreux emplois y sont à pourvoir, notamment dans les TI.

La grande région de Detroit/Windsor

Population

Peu de personnes savent que la banlieue de Détroit est en partie canadienne. La région métropolitaine de Windsor, du côté canadien, compte une population de 345 000 habitants. En revanche, si l’on considère que Windsor est directement située en banlieue de Détroit, on parle d’une région qui compte 5,7 millions d’habitants !

Fait intéressant, Windsor est située au sud de Détroit ; ce qui en fait la seule ville canadienne d’importance qui se trouve plus au sud qu’une métropole américaine. Autre fait d’importance, Windsor a été fondée par des français. Encore aujourd’hui, la ville compte sur une forte proportion de francophones et plus de 15% de sa population est considérée comme bilingue (français et anglais).

Au cours de la dernière décennie, Windsor a attiré en moyenne plus de 2 500 immigrants par année ce qui en fait, en proportion de la taille de la ville, une des villes à forte croissance en matière d’immigration.

Éducation

L’Université de Windsor est une prestigieuse université anglophone. Côté francophone, Windsor est l’hôte du Collège Boréal, un établissement offrant de nombreux programmes de formations techniques.

De plus, les étudiants de niveau primaire et secondaire pourront compléter l’entièreté de leur formation en français via le Conseil scolaire ViaMonde.

Windsor est également le seul centre urbain au Canada où il y a plus de personnes de 15 à 24 ans inscrites aux études secondaires et postsecondaires que de personnes de 55 ans et plus sur le marché du travail.

Économie

L’économie de Windsor bat au même rythme que celui de Detroit. Avec plus de 20 % de sa population qui travaille dans ce secteur, Windsor est une ville manufacturière. Les secteurs de la construction, des transports, du commerce et des services sont également très importants pour l’économie de la ville. Fait intéressant, plus du cinquième des travailleurs sur le marché sont des immigrants.


Ces chiffres sont une belle illustration des opportunités qui s’offrent aux francophones en Ontario. Emploi, éducation ou encore services, vive en français dans une province anglophone est bel et bien possible !

Si l’Ontario vous attire, nous sommes heureux de mettre à votre disposition une pré-évaluation gratuite de vos options.

Par M. Marc-André Ranger, associé et chef parajuriste chez Immétis

La dernière mise à jour de cet article date du 2 décembre 2020. Pour obtenir un avis juridique complet, contactez nos professionnels.

Partagez l'article sur vos réseaux sociaux

Le présent article contient de l'information générale en matière d'immigration, vise à en vulgariser les termes et ne constitue en aucun cas un avis juridique. Pour obtenir un avis juridique complet, contactez nos professionnels.

Copyright 2020 © Tous droits réservés Immetis Services Juridiques inc.