IMPÔTS ET
ASSURANCE RETRAITE

Lorsque vous venez travailler au Canada, même temporairement, vous allez nécessairement déclarer aux autorités de votre pays d’origine que vous avez quitté le territoire et déclarer le Canada comme votre nouveau pays de résidence.

Vous serez ainsi considéré aux yeux des autorités canadiennes, comme aux yeux des autorités de votre pays d’origine, comme résident fiscal canadien. Cette notion de résidence est importante puisqu’elle va déterminer le paiement de vos impôts et cotisations sociales et salariales.

Le régime d’imposition au Canada est basé sur le lieu de résidence et non sur la citoyenneté. C’est pourquoi le concept de résidence est un concept essentiel aux fins de déterminer l’assujettissement d’un travailleur étranger à l’impôt canadien sur le revenu.

Les conventions fiscales sont utiles afin de réduire la double imposition qu’il pourrait y avoir sur le même revenu d’un individu considéré comme résident dans deux juridictions différentes.

Considérant la complexité de cette question, nous vous encourageons à communiquer auprès d’un spécialiste en fiscalité afin d’y voir plus clair (chacun son métier !).

En règle générale, les travailleurs étrangers qui ont un permis de travail fermé (limité à un seul employeur) ne sont pas éligibles à recevoir des prestations d’assurance emploi en cas de perte d’emploi durant le séjour au Canada car ils ne sont pas considérés comme « disponibles » pour entreprendre un nouveau poste au Canada dans l’immédiat (sans devoir au préalable changer de permis de travail).

Les titulaires d’un permis de travail ouvert peuvent généralement obtenir des prestations d’assurance emploi. Pour consulter la réglementation en détails, cliquez-ici.

Durant toute la durée de votre permis de travail et dès lors que vous occupez un emploi, vous cotisez au régime de retraite canadien. Cependant, il faut faire la distinction entre le Canada et la province du Québec, qui dispose de son propre système de retraites :

  • Au Canada, hors province du Québec donc, toute personne majeure qui perçoit un revenu annuel supérieur au montant déterminé par la loi doit cotiser au Régime de pensions du Canada. Si vous êtes employé, même temporaire, une cotisation sera nécessairement prélevée sur votre salaire.
  • Au Québec, ce n’est pas le Régime de pensions du Canada qui est en vigueur mais le Régime des Rentes du Québec.

Cependant, le fonctionnement est le même : dès lors que vous travaillez, une cotisation sera prélevée sur votre salaire. Si vous souhaitez continuer à cotiser au système de retraite de votre pays d’origine, vous pouvez le faire en cotisant auprès d’une caisse privée.

ATTENTION : cela ne vous dispense en aucun cas de cotiser au Régime de pensions du Canada, ou Régime des Rentes du Québec.

PRÉPARER SON IMMIGRATION
 

PERMIS DE TRAVAIL

Comment obtenir un visa, venir avec votre conjoint(e)...

 

SANTÉ ET ASSURANCE MALADIE AU CANADA

Qu'en est-il de votre couverture santé ?

 

VIVRE AU CANADA

Préparer votre arrivée et votre vie sur place

Copyright 2017 © All Rights Reserved Immetis Services Juridiques inc.