Fil d'actualité en matière d'immigration

 

Suivez le blog d'Immétis pour être informé.e des dernières actualités en matière d'immigration au Québec et au Canada.

Le Canada : destination préférée des talents de ce monde

Lorine BENOIT - 03/25/2021

Selon une nouvelle étude réalisée par le Boston Consulting Group (BCG) et The Network, le Canada est désormais LA destination préférée des travailleurs étrangers pour immigrer.

Longtemps derrière les États-Unis, cette année, et malgré la pandémie, le Canada est pour la première fois en tête de ce classement.

L’étude peut être consultée ici.


Le Canada pays préféré des travailleurs étrangers

Selon cette étude, menée auprès de 209 000 personnes dans 190 pays, le Canada est désormais LA première destination préférée des travailleurs étrangers.

Longtemps derrière les Etats-Unis, le pays de la feuille d’érable est remonté dans le classement du fait de la pandémie. En effet, il apparait que les travailleurs étrangers privilégient dorénavant les pays qui ont témoigné de la meilleure gestion de la pandémie.

L’étude démontre que la majorité des pays qui ont progressé dans le classement ont une incidence relativement faible de cas de COVID-19.

Cela comprend le Canada, l’Australie (désormais en troisième place du classement) et le Japon (désormais en sixième place). On recense également deux pays d’Asie-Pacifique, que sont Singapour et la Nouvelle-Zélande, qui figurent pour la première fois dans le classement.


Et dans le reste du monde ?

De nombreux pays populaires en Europe ont chuté dans le classement, à l’image de l’Allemagne et la France qui ont perdu chacune deux places au classement. L’Italie et l’Espagne, quant à elles, ne figurent plus dans le top 10.

Également, les villes les plus célèbres comme New York, Barcelone, Rome ou Madrid sont désormais considérées comme beaucoup moins attractives professionnellement, du fait de leur gestion de la crise sanitaire.


Travailler à distance

Toujours selon cette étude, environ 50 % des personnes interrogées sont prêtes à déménager dans un autre pays pour travailler. Ce chiffre est en baisse par rapport aux années précédentes. À titre d’exemple, cette proportion était de 64 % en 2014 et 57 % en 2018.

Si les travailleurs de ce monde affiche désormais une volonté est désormais moins forte de déménager dans un pays étranger, 57 % d’entre eux se disent prêt à travailler pour un employeur étranger tout en restant dans leur pays d’origine. Un chiffre qui pourrait s’expliquer par la démocratisation du travail à distance que l’on a observée depuis le début de la pandémie.

Par ailleurs, les politiques d’immigration restrictives de nombreux pays du monde ont, certes, affaibli la tendance à la mobilité, mais n’ont pas freiné les envies d’ailleurs des talents de ce monde.


À l’échelle du Canada, si la fermeture des frontières a freiné l’immigration, elle n’a pas sonné son arrêt ! De nombreux travailleurs étrangers, détenteurs d’une offre d’emploi, ont tout de même immigré au Canada en 2020. Également, comme le rappelait Me Mignon récemment. « […] ce n’est pas parce que les frontières étaient fermées qu’il était impossible d’obtenir un permis de travail. » Malgré tout, quand les frontières rouvriront, elle prédit le contrecoup de cette fermeture : une hausse massive des demandes.


Le présent article a été mis à jour le 25 mars 2020.

Le présent article contient de l'information générale en matière d'immigration, vise à en vulgariser les termes et ne constitue en aucun cas un avis juridique. Pour obtenir un avis juridique complet, contactez nos professionnels.

Partagez l'article sur vos réseaux sociaux

Copyright 2020 © Tous droits réservés Immetis Services Juridiques inc.

Pour connaître notre politique de gestion des données personnelles en vertu du RGPD, veuillez cliquer ici.