Fil d'actualité en matière d'immigration

 

Suivez le blog d'Immétis pour être informé.e des dernières actualités en matière d'immigration au Québec et au Canada.

Le Canada offre une nouvelle voie vers la Résidence Permanente

Lorine BENOIT - 04/14/2021

Plus de 90 000. C’est le nombre de travailleurs temporaires occupant des professions essentielles, et étudiants internationaux. Ils se verront bientôt proposer une nouvelle voie d’accès à la résidence permanente, en dehors du Québec.

Plusieurs politiques d’intérêt public temporaires, dévoilées ce jour et qui entreront en vigueur le 6 mai 2021. Elle permettra aux travailleurs de 40 professions de la santé. Et 95 autres professions jugées essentielles, de bénéficier d’un accès unique au statut de résident permanent.

Les étudiants internationaux, diplômés au Canada depuis moins de 4 ans, sont aussi concernés.


L’immigration en réponse aux enjeux amenés par la pandémie

« La pandémie a mis en lumière l’incroyable contribution des nouveaux arrivants. Ces nouvelles politiques permettront à ceux qui ont un statut temporaire de planifier leur avenir au Canada, de jouer un rôle clé dans notre reprise économique et de nous aider à mieux reconstruire. Le message que nous leur adressons est simple : votre statut est peut‑être temporaire, mais vos contributions sont durables – et nous voulons que vous restiez. »

L’honorable Marco E. L. Mendicino, C. P., député, ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté

Favoriser l’installation permanente des résidents temporaires déjà sur le territoire

Ce message fort, adressé par le Ministre de l’Immigration aux ressortissants étrangers actuellement au Canada sur un statut temporaire, s’aligne avec la volonté du Gouvernement Fédéral de miser sur l’immigration pour la reprise économique.

C’est certain, la pandémie et les mesures de restrictions de voyage en lien, ont impacté l’immigration. À tel point qu’en 2020, le nombre d’immigrants ayant posé leurs valises au Canada était de 184 624, soit le nombre le plus bas enregistré depuis 1998, et représentant la moitié du nombre d’immigrants arrivés en 2019.

Pourtant, le Canada a besoin d’immigrants ! Depuis le début de l’année 2021, les mesures visant à faciliter leur installation permanente au pays de la feuille d’érable se succèdent.

En février, ce ne sont pas moins de 27 332 candidats à l’immigration qui ont reçu une invitation à présenter une demande de résidence permanente, sous le programme de l’Entrée Express.

Quelques semaines avant, au cours du mois de janvier, une politique d’intérêt public permettant aux anciens étudiants étrangers admissibles d’obtenir un nouveau permis de travail ouvert d’une durée pouvant aller jusqu’à 18 mois était mise en place.

S’ajoutent à ces politiques fortes, l’ensemble des mesures facilitantes instaurées durant la pandémie. Afin de permettre aux travailleurs étrangers de demeurer sur le sol Canadien, et continuer à y exercer un emploi.

La pénurie de main-d’œuvre au cœur des préoccupations

Si la pénurie de main-d’œuvre était déjà un enjeu avant la pandémie, pour certaines professions. Telles que les professions de la santé ou les métiers spécialisés de l’industrie, le besoin s’est encore accentué après plus d’un an de crise sanitaire.

Les 135 professions visées par ces politiques regroupent des métiers variés. Électriciens industriels ou soudeurs, électromécaniciens ou mineurs, boulangers-pâtissiers ou ébénistes, ou encore dentistes et préposés aux bénéficiaires.

Tous ont un point commun : leur caractère essentiel, et en demande, voire même en pénurie dans certaines provinces, ou régions du Canada.


Contours de ces nouvelles mesures

De nature temporaire, l’ensemble des politiques présentées ce jour entreront en vigueur dès le 6 mai 2021.
Et le resteront jusqu’au 5 novembre 2021 au plus tard, soit une durée de six mois.

Dès le mois de mai, les demandes pourront être déposées sous les 3 volets suivants :

– Jusqu’à 20 000 demandes sous le volet des travailleurs temporaires du secteur des soins de santé ;

– 30 000 demandes sous le volet des travailleurs temporaires des autres professions essentielles visées ;

– Jusqu’à 40 000 demandes sous le volet des étudiants étrangers diplômés d’une institution canadienne.

Également, et pour continuer à favoriser le développement des communautés francophones en dehors du Québec. Deux des quatre politiques prévues visent les travailleurs temporaires et étudiants étrangers maîtrisant la langue française.

Critères d’admissibilité

Si l’admissibilité d’un candidat à un programme d’immigration mérite d’être confirmée avec un professionnel, les grands critères d’admissibilité à ces nouvelles politiques sont d’ores et déjà connus.

Pour les travailleurs temporaires

Qu’ils présentent leur demande sous la politique visant les ressortissants étrangers d’expression française ou non, les travailleurs devront justifier d’au moins un an d’expérience professionnelle à temps plein dans l’une des professions admissibles jugées essentielles, dans les trois ans précédant la date de leur demande. Au moment de déposer leur demande, ils devront occuper un emploi au Canada.

Également, les travailleurs admissibles devront résider au Canada sous un statut temporaire valide, et avoir l’intention de s’établir en dehors du Québec.

Naturellement, les travailleurs devront répondre à plusieurs autres critères d’admissibilité.

Pour les étudiants étrangers diplômés du Canada

De la même manière, les anciens étudiants étrangers admissibles devront avoir terminé un programme d’études au sein d’un établissement d’enseignement désigné (EED) et obtenu un diplôme admissible, en janvier 2017 au plus tard.

Ils devront également résider et occuper un emploi au Canada sous un statut temporaire valide. Naturellement, les étudiants devront répondre à plusieurs autres critères d’admissibilité.

Accéder aux CNP visées par ces nouvelles politiques

Étudiants étrangers diplômés d’un établissement d’enseignement post-secondaire Canadien

Travailleurs temporaires ayant récemment acquis une expérience de travail au Canada, dans une profession jugée essentielle

Étudiants étrangers d’expression française, diplômés d’un établissement d’enseignement post-secondaire Canadien

Travailleurs temporaires d’expression française, ayant récemment une expérience de travail au Canada, dans une profession jugée essentielle


Qualifiées de « voies accélérées vers la résidence permanente », ces politiques visent à encourager les travailleurs et étudiants à s’installer durablement au Canada.


Cet article porte sur une actualité récente, susceptible d’évoluer à tout moment. Sa dernière mise à jour date du 14 avril 2021.


Le présent article contient de l'information générale en matière d'immigration, vise à en vulgariser les termes et ne constitue en aucun cas un avis juridique. Pour obtenir un avis juridique complet, contactez nos professionnels.

Partagez l'article sur vos réseaux sociaux

Copyright 2020 © Tous droits réservés Immetis Services Juridiques inc.

Pour connaître notre politique de gestion des données personnelles en vertu du RGPD, veuillez cliquer ici.