PERMIS DE TRAVAIL

À moins d’être résident permanent, vous devez être titulaire d’un permis de travail, communément appelé « visa de travail », pour pouvoir travailler au Canada.

Il existe de très rares exceptions… celles-ci sont si limitées, que vous devriez consulter un professionnel en immigration avant d’accepter un quelconque emploi au Canada sans permis. Généralement un permis de travail est nécessaire y compris pour faire un essai.

Cette rubrique vise à donner de l’information générale en matière d’immigration au Canada, à en vulgariser les termes et ne peut être considérée comme un avis juridique. Contactez nos professionnels pour recevoir un avis juridique complet. 

C’est à vous de soumettre votre demande de permis de travail ou au professionnel autorisé que vous chargez de vous représenter (par exemple, un avocat en immigration).

La plupart du temps, la soumission va se faire en ligne. Avant de vous engager dans cette demande de permis de travail, votre employeur vous aura au préalable transmis l’EIMT (Étude d’Impact sur le Marché du Travail) positive ou neutre et le CAQ - Certificat d'Acceptation du Québec - (uniquement pour la province du Québec) qu’il aura obtenu ou alternativement, le numéro d’offre d’emploi généré après avoir soumis son offre sur via Portail Employeur IRCC.

Les professionnels d’Immétis sont habilités à vous représenter et soumettent au quotidien des demandes de permis de travail.

Les délais varient considérablement selon plusieurs facteurs, notamment l’âge, la nationalité, le programme de permis de travail utilisé et le poste offert au Canada.

Si certains permis peuvent être émis directement à la frontière, les délais sont généralement de deux à six mois. À titre d’exemple, les délais sont de 2 mois pour un Permis Jeune professionnel. Ils sont de 6 mois pour un permis de travail soumis, subordonné à une EIMT classique. Certains informaticiens ont quant à eux put obtenir un permis en 3-4 semaines.

Il est important de bien définir votre projet avant de commencer quelconque démarche en immigration et d’anticiper ces délais, pour choisir le programme d’immigration le plus adapté.

Dès lors que vous choisissez Immétis pour vous représenter, nous commençons par étudier avec la plus grande attention votre situation, afin de déterminer ensemble le programme d’immigration en adéquation avec votre projet de vie.

Le premier élément qui va déterminer si votre partenaire / époux(se) peut travailler au Canada est le type de poste que vous allez occuper et la durée de votre permis de travail.

Si vous occupez un poste de niveau “O” (cadre/gestionnaire), ou de niveau “A” (poste de niveau universitaire) ou encore “B” (poste de niveau technique ou collégial), tels que définis par la Classification Nationale des Professions (CNP) et que votre permis de travail est émis pour une période de validité d’au moins six mois, alors votre partenaire pourrait se voir émettre un permis de travail ouvert lui permettant de travailler au Canada tout au long de la durée de votre permis de travail.

Le second est la relation que vous avez avec votre partenaire. Vous devez nécessairement être mariés ou conjoints de fait pour que ce dernier se voit émettre un permis de travail ouvert.

Bon à savoir : le PACS (Pacte Civil de Solidarité) n’est pas reconnu comme une preuve d’union maritale au Canada. Si vous n’êtes pas marié(e) avec votre partenaire, vous devez nécessairement justifier que vous êtes conjoints de fait, c’est-à-dire que vous vivez ensemble depuis plus de 12 mois consécutifs.

En tant que salarié étranger vous aurez les mêmes droits et devoirs qu’un salarié Canadien vis-à-vis de votre employeur. Ni plus, ni moins.

Cela signifie notamment que si votre employeur met un terme au contrat de travail ou que vous choisissez de démissionner, vous ne pourrez plus travailler au Canada, à moins d’obtenir un nouveau permis avec un autre employeur. Cela s’applique également si vous souhaitez changer d’employeur.

Toutes les conditions salariales (ex. salaires, congés, lieu de travail, poste occupé) déclarées aux autorités dans le cadre de l’EIMT (Étude d’Impact sur le Marché du Travail) ou la demande de permis de travail doivent être scrupuleusement respectées pendant la période d’emploi.

Renseignez-vous auprès des autorités ou prenez conseil avant d’accepter tout changement de ces conditions salariales, pour bien demeurer en tout temps en conformité avec la Loi sur l’immigration.

Il n’est généralement pas recommandé de venir attendre au Canada votre permis de travail.

Les agents peuvent en effet être réticents à vous laisser entrer au pays, si vous avez une demande de permis en cours qui n’a pas encore aboutie, par crainte que vous ne commenciez à travailler illégalement avant la réception de votre titre.

PRÉPARER SON IMMIGRATION
 

SANTÉ ET ASSURANCE MALADIE AU CANADA

Qu'en est-il de votre couverture santé ?

IMPÔTS, ASSURANCE EMPLOI ET RETRAITE AU CANADA

Préparer votre avenir

 

VIVRE AU CANADA

Préparer votre arrivée et votre vie sur place

 

Copyright 2017 © All Rights Reserved Immetis Services Juridiques inc.